Bolivie : appel à la grève générale, face à la victoire probable de Morales

Publié le 2019-10-22 | Le Nouvelliste

Un appel à la grève générale a été lancé mardi en Bolivie devant l'imminence de l'annonce officielle d'une victoire du chef de l'Etat sortant Evo Morales au premier tour de la présidentielle, un revirement inexpliqué et critiqué par la communauté internationale

"Nous appelons à la grève jusqu'à nouvel ordre", a dit Luis Fernando Camacho, le président de l'influent Comité Pro-Santa Cruz, une organisation de la société civile établie à Santa Cruz, capitale économique du pays et bastion de l'opposition.

Ce mouvement doit commencer mercredi à 00H00 heure locale (04H00 GMT), a-t-il précisé, après une réunion avec des organisations d'autres régions.

Dès lundi soir, de longues files s'étaient formées aux stations-service, en prévision d'un long conflit social tandis que de violents incidents éclataient.

A Sucre (sud-est), la capitale constitutionnelle, et à Potosi (sud-ouest) la foule a ainsi mis le feu au tribunal électoral départemental. Dans le même temps, des affrontements avec la police se sont produits à La Paz (ouest) et le local de campagne du parti au pouvoir a été saccagé à Oruro (ouest), selon des médias, dont l'AFP. 

"Fraude !", "fraude !", "fraude !", a-t-on pu entendre dans certaines des vidéos mises en ligne. 

Ces manifestations sont survenues après que les autorités électorales, sans aucune explication, eurent repris lundi soir le comptage des bulletins interrompu la veille.

Dimanche soir, la présidente du Tribunal suprême électoral (TSE), Maria Eugenia Choque, avait annoncé que le chef de l'Etat socialiste, âgé de 59 ans, était en tête du premier tour de la présidentielle, avec 45,28% des voix, suivi par le centriste Carlos Mesa, 66 ans, avec 38,16% des votes, sur la base de près de 84% des bulletins dépouillés. Ces résultats semblaient ouvrir la voie à un second tour inédit.

Mais à la reprise du comptage lundi, l'écart s'est creusé. Mardi à 11H00 (15H00 GMT), la page web du TSE donnait 46,4% des voix à Evo Morales, contre 37,07% à Carlos Mesa, après dépouillement de 95,63% des bulletins. Soit une avance de 9,33 points de pourcentage pour le président sortant, au pouvoir depuis 2006 et toujours élu au premier tour.

Sachant que pour s'imposer dès le premier tour, le candidat en tête doit obtenir la majorité absolue ou au moins 40% des suffrages avec 10 points de pourcentage d'écart sur le deuxième.

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".