Haïti frise une catastrophe humanitaire

Publié le 2019-10-08 | Le Nouvelliste

Tout laisse croire que les protagonistes ne se font pas une idée de l’ampleur de la crise qui perdure depuis plus d’un an dans le pays. Les prix des produits de première nécessité ne cessent d’augmenter. Des hôpitaux se trouvent dans l’impossibilité de s’approvisionner en eau, en oxygène et en médicaments. Les voies publiques sont quasiment fermées à la circulation. Le pays est en proie au chaos. Des voix s’élèvent dans la société pour tirer la sonnette d’alarme. En effet, le responsable de Food For the poor, Mgr Ogé Beauvois a attiré l' attention sur le fait que nous sommes en pleine crise humanitaire.  

« Les gens ne peuvent pas aller travailler. Ils sont décapitalisés et meurent de faim chez eux », a déclaré Mgr Ogé Beauvois, ce mardi 8 octobre, sur les ondes de Magik9, soulignant l’incapacité de son organisme à porter des réponses. Dans certains quartiers de la région métropolitaine, les gens ont même des difficultés à s’approvisionner en eau potable. La disponibilité de certains produits agricoles dans les marchés publics fait aussi défaut.

Pour sa part, Etzer Émile décrit aussi une situation de précarité qui s’accentue davantage. « Il y avait déjà une situation compliquée avec un taux d’inflation élevé, un ralentissement de la croissance, des faibles recettes de l’État, une fluctuation du taux de change à la hausse, des pertes d’emplois considérables… Maintenant, il n’y a pas de doute que le bras de fer entre le pouvoir et l’opposition provoque l’aggravation de certains indicateurs clés qui incombent à la responsabilité des dirigeants », a indiqué l’économiste, précisant que les décideurs n’ont pas eu la volonté ou la capacité de prendre les bonnes décisions pour éviter une situation de chaos. Dans cette interview accordée à radio Vision  2000, Etzer Émile appelle les différents leaders à faire un dépassement de soi pour sauver le pays.

Plus loin, l’économiste dit regretter  que des entrepreneurs se soient obligés de fermer leurs entreprises ou de dégraisser leur effectif d’employés à cause des difficultés rencontrées ces derniers temps. « Nous devons comprendre que la croissance économique de cette année sera la plus faible enregistrée dans le pays depuis le tremblement de terre de 2010.  Nous faisons face à une catastrophe économique quand on sait qu’il y a aussi un niveau d’insécurité alimentaire très élevé dans le pays où plusieurs départements du pays comptent plus de 50% de leur population dans une situation alarmante. Sans aucun doute, nous nous trouvons actuellement en pleine humanitaire », a fait savoir Etzer Émile.

Suivant les données puisées dans la cartographie de l’incidence de la pauvreté en Haïti réalisée depuis 2012 par la Banque mondiale, 44% de la population du département du Nord-Est, estimée à 405 988 habitants, vivaient dans l’extrême pauvreté et 79% dans la pauvreté modérée. Pourtant ce département devrait capter, selon les prévisions budgétaires effectuées pour cette année, seulement un milliard de gourdes du budget de la République, avait fait remarquer l’économiste Kesner Pharel lors d’une présentation récemment à l’hôtel Le Plaza sur l’engagement du pays par rapport aux Objectifs de développement durable (ODD).  

La situation n’est pas différente dans le département du Nord-Ouest. 43%  de sa population estimée à plus de 751 mille d’habitants,  vivent dans la pauvreté extrême et 81% dans la pauvreté modérée. Dans la Grand ‘Anse, c’est aussi pareil, 37% de la population estimée à 482 000 habitants, vivent dans l’extrême pauvreté et 80% dans la pauvreté modérée. Dans les autres départements, sauf l’Ouest, la pauvreté modérée existe en proportion élevée, touchant au moins, 60% des habitants.   

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".